lundi 21 juillet 2014

6 façons d’accomplir beaucoup plus

de tâches sans travailler plus

femme-travail-ordinateur  
 
Le succès ne dépend pas exclusivement du nombre d’heures travaillées et de la quantité de tâches accomplies : il faut procéder de façon réfléchie et efficace. DGS vous présente 6 astuces pour booster votre productivité sans pour autant travailler des heures durant.

1. Mettez en place une routine quotidienne pour mieux gérer votre temps
Afin d’optimiser la gestion de votre temps quotidien, mettez en place un emploi du temps et tenez-vous-y. Ainsi, planifiez vos courses, réunions et rendez-vous en fonction des uns et des autres, sans oublier d’incorporer votre pause déjeuner, et vous aurez une idée plus ou moins précise du temps que vous passerez quotidiennement à accomplir ces diverses tâches. De plus, cela vous évitera de multiplier les aller-retour hors du bureau.

2. Créez une liste de tâches à faire pour chaque jour, semaine et mois
Sélectionnez chaque mois les tâches à accomplir les plus importantes auxquelles vous ajouterez ensuite celles quotidiennes et hebdomadaires qui vous permettront d’atteindre vos objectifs mensuels. Procéder de la sorte est le meilleur moyen de ne rien oublier de vos plus gros projets en cours et d’optimiser votre temps : chaque jour, vous remplirez une tâche bien particulière qui vous permettra de venir à bout de vos projets les plus fous !

3. Trouvez des personnes qui excellent dans des domaines où vous n’êtes pas bon et engagez-les
Vous bossez sur un gros dossier nécessitant une certaine créativité rédactionnelle mais vous avez horreur d’écrire ? Engagez quelqu’un dont c’est la passion : il accomplira cette tâche mieux que vous et vous serez débarrassé de ce fardeau. Comptez sur vos forces et payez pour combler vos faiblesses ;).

4. Fixez des deadline et félicitez-vous quand vous les respectez
Procéder de deadline en deadline est un facteur clé dans l’accomplissement de vos projets. Dans la mesure du possible, fixez votre date butoir un peu avant l’officielle afin d’être sûr d’avoir tout achevé dans les délais et de vous laisser une petite marge d’erreur en cas d’imprévu de dernière minute. De ce fait, vous aurez toujours une plus ou moins grande longueur d’avance sur vos projets à venir qui vous permettra d’anticiper vos futurs dossiers.

5. Supprimez toute source d’éventuelle distraction de votre environnement de travail
Pas d’internet, pas de shopping en ligne au bureau, pas de jeu sur smartphone… Rien de tout ça :P ! Si vous prenez l’habitude de bien séparer travail et loisirs personnels, vous maximiserez vos chances d’accomplir plus de choses dans la journée. Et vous serez encore plus heureux de rentrer chez vous, puisque vous aurez patienté toute la journée pour pouvoir vaquer à vos occupations.

6. Synthétisez vos e-mails et allez droit au but
N’écrivez pas de long paragraphes quand vous pouvez résumer le sujet en 2 ou 3 lignes. Au-delà d’économiser un peu de votre de temps, sachez que la plupart des personnes répondent plus rapidement et plus volontiers à des e-mails courts et concis. A bon entendeur ;).

Ces astuces qui permettent de booster la productivité en optimisant le temps de travail sont vraiment utiles. Au bureau, chaque rédacteur a bien pris note de ces conseils afin de pouvoir être encore plus performant au quotidien ! Et vous, quelles sont vos astuces pour faire encore plus de choses sans travailler plus ?

 
AUTEUR
Romain Pernet
SOURCE
THE MUSE

mardi 15 juillet 2014

jeudi 3 juillet 2014

Check-list pour partir en vacances l’esprit tranquille

Check-list pour partir en vacances l’esprit tranquille

Par AP_ContentRepublic

Le métier d’assistant n’est pas de tout repos. Et même si c’est moins chargé pendant l’été, vos tâches et vos projets ne s’arrêtent pas, pendant vos vacances non plus. Veillez à élaborer un bon planning de pré-vacances et transférez votre travail à vos collègues si nécessaire. Avec ces conseils, vous pourrez partir l’esprit tranquille.
E-mails
  • Annoncez vos vacances à temps. Indiquez vos jours de vacances dans l’agenda commun et dites-le à vos proches collaborateurs. Quelques semaines avant vos congés, signalez votre future absence dans chaque e-mail. Ajoutez une petite phrase amicale en dessous de votre message pour informer vos clients, fournisseurs et collègues que vous serez en congé de telle date à telle date.
  • Videz votre boîte de réception. Faites de la place dans votre messagerie de sorte que les messages puissent arriver pendant vos vacances et que votre boîte ne soit pas pleine à craquer à votre retour. Vérifiez le nombre de méga-octets encore disponibles et supprimez les messages anciens et volumineux ou sauvegardez-les sur votre disque dur.
  • Classez vos futurs e-mails. Créez des règles basées sur l’expéditeur ou l’objet dans Outlook ainsi qu’un dossier pour accueillir les mails les plus importants. Faites en sorte que les messages de votre chef arrivent automatiquement dans votre dossier prioritaire et les bulletins d’information dans un autre, que vous ouvrirez une fois que vous serez à jour. Pour créer une règle : sélectionnez un message, cliquez avec le bouton droit de votre souris, sélectionnez « Créer une règle » et cochez « Déplacer le courrier électronique vers le dossier ». Choisissez ensuite le bon dossier.
  • Signalez votre absence. Rédigez une réponse automatique en cas d’absence, testez-la avec un collègue et activez-la à temps. Dans votre message, expliquez qui reprend vos tâches et où et quand il/elle est joignable. 
Planning de travail
  • Libérez votre agenda. Dans l’agenda commun, annulez votre présence à toutes les réunions récurrentes pendant vos vacances. Regardez à quelles réunions vous devez assister et indiquez à temps aux organisateurs qui vous remplacera. Veillez également à ce que ce(tte) collègue sache où et quand il/elle doit vous remplacer.
  • Élaborez un planning de pré-vacances. Tenez compte de vos congés dans votre planning (idéalement plusieurs semaines avant votre départ). Fixez vos priorités : quel travail devez-vous absolument effectuer maintenant et quelles tâches peuvent attendre votre retour ? Prévoyez suffisamment de temps pour vous en occuper et planifiez des moments libres dans votre agenda pour gérer les imprévus sans stress. Ne commencez pas à clôturer votre travail trop tard : prenez le moins de tâches supplémentaires possible une semaine avant vos vacances. Vous ne vous rendriez pas service, ni à votre chef ou à vos collègues.
  • Déléguez à temps et intelligemment. Confiez vos tâches et vos projets en cours à vos collègues. Rédigez un document de transfert et fixez bien à l’avance une réunion tranquille avec vos collègues. Prévoyez également un debriefing dans vos agendas. Au cours de cette réunion, demandez le feed-back de vos collègues pour que les transferts de tâches se déroulent encore mieux à l’avenir.
Laissez-vous respirer
Envie de terminer un maximum de choses avant de partir en vacances ? Faites le vide autour de vous.
  • Reposez-vous sur votre boîte vocale. Ne laissez pas tout tomber dès que votre GSM sonne. Laissez votre boîte vocale filtrer vos messages. La plupart des appels peuvent attendre que vous ayez fini une tâche de votre liste.
  • Activez votre réponse automatique un jour à l’avance. Vous souhaitez pouvoir travailler sans être dérangé lors de votre dernier jour ? Partez – aux yeux du monde extérieur – un jour plus tôt en congé en activant votre réponse automatique directement. Discutez-en toutefois d’abord avec votre chef et dites-lui qu’il ou elle peut vous déranger à tout moment.
Profitez de vos vacances
Si vous voulez vraiment vous détendre lors de votre congé, indiquez clairement si vous êtes joignable ou non. Vous devez être informé des mails importants ? Dans ce cas, faites appel à AwayFind.com. Il transfert uniquement les mails urgents vers une adresse e-mail au choix.
Bonnes vacances et rechargez vos batteries pour revenir en pleine forme !

mercredi 12 février 2014

Bureau numérique : numérisez vos documents et factures et jetez les originaux





Bureau numérique : numérisez vos documents et factures et jetez les originaux

12 Février 2014, 08:06am
Publié par jlduret

Il est de plus en plus facile de numériser vos documents et de les déposer dans un répertoire Web comme Dropbox Google Drive ou sur Evernote. Une fois numérisés, vos documents libèrent de l’espace dans vos classeurs, mais surtout, ils sont facilement accessibles.

Les bénéfices qu’offre la numérisation de vos documents

La numérisation offre d’autres bénéfices. Vous aurez accès à vos documents depuis n’importe quel ordinateur et comme vos documents se retrouveront à la fois sur plusieurs ordinateurs et sur le Web, vous aurez accès à une copie en cas de sinistre ou vol.

Classer vos documents

Pour être efficace, vous devez classer vos documents dans des répertoires qui faciliteront leur découverte. Par exemple, un répertoire "factures fournisseurs" sera accompagné de sous-répertoires pour les années et les mois. Il faut bien entendu que vous ajoutiez un titre précis à chacun de vos documents rappelant de quoi il s'agit (gaz, batterie de macbook …). De cette façon, vous pourrez rapidement récupérer vos documents.

Débutez maintenant, ne numérisez pas le passé

À mon sens la numérisation des factures, notes et autres documents est plus simple si vous oubliez le passé. Débutez à compter de maintenant. Revenir vers le passé est à mon avis une perte de temps.

Sélectionnez les outils que vous utiliserez

La première étape consiste à évaluer les outils qui vous aideront à numériser vos documents et de choisir le système de stockage sur lequel vous déposerez votre documentation.
L’outil que tout le monde possède, c’est sans doute l’imprimante multifonctionnelle. Elle est utile pour les documents possédant de nombreuses pages comme les contrats ou polices d’assurance. Par contre, personnellement, je trouve que c’est l’appareil photo du téléphone intelligent ou de la tablette qui est l’outil le plus efficace.
Jumelé à des applications telles que Scanner Pro (iPhone, iPad) et CamScanner Pro (Android) votre smartphone pourra non seulement numériser vos documents, mais aussi les transmettre au service de stockage Web de votre choix. C’est beaucoup plus rapide que d’utiliser un scanner conventionnel.

La sécurité

Lorsque vous stockez vos documents sur le Web, vous devez choisir un mot de passe complexe. Idéalement, vous devriez le généré depuis un système comme LastPass, 1Password ou Keepass (Open source). Je vous suggère aussi de choisir des services de stockage de fichiers Web qui offrent la double authentification.
Cette technique vous permet de mieux sécuriser vos données. En plus de votre mot de passe, vous devrez saisir un code de sécurité unique qui vous sera transmis par texto ou via une application comme Google Authenticator.
La numérisation des documents plus simple aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a trois ou quatre ans. L’espace de stockage Web coute moins cher, il est plus facile à utiliser et il y a un plus grand nombre de fournisseurs qui offrent leur facture ou document au format numérique. N’oubliez pas que cette méthode est aussi valable pour vos factures et paperasses personnelles. De votre côté, numérisez-vous vos documents?

Benoit Descary

vendredi 29 novembre 2013

Le travail à domicile et ses pièges



Entre les fantasmes du  travail à domicile et la réalité, il y a un monde de pièges à éviter afin de pouvoir s’en sortir gagnant. Si au départ plusieurs choisissent de travailler de chez eux, c’est souvent dans l’esprit de moins dépenser, d’éviter les allers-retours en voiture et également pour la liberté d’organiser son horaire de travail à son goût.

Il y a cependant le spectre de plusieurs pièges qui plane au-dessus du travail a domicile: journées passées à procrastiner, périodes de doute, de découragement et… le réfrigérateur et la télé à proximité!
Voici quelques façons de ne pas vous piéger vous-même :

Piège numéro 1 : faire du saute-mouton parmi les tâches Travailler de la maison peut donner l’impression d’avoir une abondance de temps que l’on peut repartir au gré de notre bon vouloir. Rien de plus faux! Vous allez vous en perdre et serez immanquablement en retard.
Que ce soit à l’aide d’un agenda, d’un calendrier papier ou à l’ordinateur, faites comme vous voulez, mais PLANIFIEZ! La planification est essentielle. Avoir un bon planning est rassurant,  permet de ne pas oublier des choses et surtout, il permet de profiter de son temps libre, en ayant l’esprit vidé de toute tâche à réaliser.

Piège numéro 2 : ne pas fractionner les objectifs journaliers Il faut se fixer des objectifs comme, par exemple, atteindre un but ou réaliser un projet pour un client. Il faut ensuite fractionner chaque objectif en différentes tâches réalisables. Chaque tâche peut se décomposer en plusieurs mini-tâches. Ainsi, si vous avez une période de baisse d’énergie dans la journée, d’un coup d’œil vous pourrez facilement repérer des mini-tâches qui ne demandent pas forcément beaucoup de concentration ni de temps. Au fur et à mesure que les tâches sont réalisées, barrez-les de votre agenda, c’est gratifiant.

Piège numéro 3 : prendre des frivolités et en faire des priorités  Vous savez de quoi je parle : courriels, Facebook,  Twitter et autre tentation du même genre. Vos courriels personnels aussi peuvent attendre. Ne passez pas votre temps à les vérifier au fur et à mesure qu’ils arrivent et n’y répondez encore moins sur-le-champ. Consacrez plutôt un moment de la journée pour traiter tous vos courriels personnels en même temps… de préférence pendant votre temps personnel.
Le téléphone peut être une activité qui, insidieusement, nécessite beaucoup de votre temps. Même s’il faut l’utiliser pour le travail, on se surprend assez souvent à parler de tout et de rien. Il est souvent préférable d’encourager les clients à envoyer des courriels plutôt que de téléphoner. Envoyer un courriel oblige à réfléchir et structurer ses idées afin d’aller droit au but.

Piège numéro 4 : ne pas prendre de pause! Inutile de faire un discours sur les dangers du travail à l’ordinateur, des problèmes de vision, des problèmes de posture, etc. Il faut donc vous accorder des pauses régulières et vous éloigner de l’ordinateur totalement. Levez-vous! Bougez! Sortez prendre une marche et respirer de l’air frais. Il est important de changer de posture, d’atmosphère et d’activité pendant une pause.

Piège numéro 5 : travaillez sans se récompenser! En travaillant seul à la maison, les retours positifs et les compliments sont souvent moins fréquents. Ce n’est pas une raison pour se dévaloriser. Lorsque vous atteignez un objectif que vous vous étiez fixé, récompensez-vous. Payez-vous un petit quelque chose, allez manger au restaurant. Vous pouvez aussi tout simplement vous préparer un bon morceau de gâteau à la maison, mais attention à ne pas le faire trop souvent… la proximité avec le frigo est une des  tentations à dompter!

Piège numéro 6 : ne pas avoir de routine de travail En travaillant à la maison, c’est facile de  se laisser aller à se lever et se coucher n’importe quand.
Trouvez votre biorythme au travail. Certaines personnes aiment mieux travaillez tôt le matin, d’autres tard le soir, alors que d’autres aiment suivre le rythme des heures de travail régulières, le 9 à 5 !
Peu importe ce qui vous convient, trouvez votre rythme et créez vous une routine. Ne travaillez pas en pyjama, prenez une douche et habillez-vous avant de vous mettre au boulot. Mettez vous en mode travail, même à la maison !
Des horaires réguliers sont le gage d’une bonne efficacité !

Piège numéro 7 : Ne pas s’arrêter pour faire le point Gardez vous un moment à la fin de la semaine pour faire le point sur ce qui a été fait et ce qui reste à faire.
Rangez votre  bureau, papiers et planifiez la semaine à venir .Vous passerez ainsi une bonne fin de semaine et serez prêts le lundi suivant a bien attaquer la semaine sachant par quoi commencer.
Alors, maintenant que vous êtes prêt pour la chasse aux contrats en tant que travailleur indépendant, attention de ne pas tomber dans les pièges!

publié par: Carole Tineo
Image de bbplanet sur Free digital photo


mardi 26 novembre 2013

Vive le désordre au bureau !


Une étude allemande révèle que les bureaux mal rangés sont, non pas le signe d'une désorganisation professionnelle, mais, au contraire, un indice de conscience productive forte.

Votre bureau est mal rangé, voire très mal rangé ? C'est tant mieux pour vous ! En effet, des chercheurs allemands viennent de démontrer que le désordre est en réalité une réponse de l'inconscient à la nécessité d'être productif. L'étude publiée par le Journal of Consumer Research invalide donc cette pensée courante qu'un environnement chaotique est l'expression d'un travail désordonné. Au contraire, elle souligne que les collaborateurs bordéliques traduisent en fait leur volonté d'aller droit au but, sans s'encombrer de détails inutiles. 

Mais l'enquête est poussée plus loin, dans le domaine marketing et commercial. Des produits présentés en vrac, sans rangement particulier, seraient plus attractifs pour le consommateur, répondant à son besoin de simplicité et l'incitant à l'achat compulsif. Une autre étude, américaine celle-ci, avait déjà quant à elle démontrer que les bureaux mal rangés avaient un effet stimulant sur la créativité... Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, alors rappelez-vous cette citation d'Albert Einstein : "Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d'un bureau vide ?"

lundi 25 novembre 2013

Présenter son entreprise en quelques phrases


Un télétravailleur indépendant doit très régulièrement présenter son entreprise et son offre : devant des prospects, à son banquier, pour une demande de subvention, à un journaliste.
Vous arriverez toujours à improviser car le sujet vous tient à coeur, mais quel dommage de ne pas profiter de l’occasion pour faire passer efficacement les bons messages.
Pour cela, pas de secrets, il faut préparer un texte, l’apprendre par coeur et pouvoir le dire avec le ton pour qu’il paraisse spontané. Et bien sûr savoir sortir du schéma en fonction du contexte. Je vous présente un petit plan qui vous guidera dans la rédaction de ce texte. Ce plan est plus spécialement orienté vers les prospects, car c’est le cas le plus fréquent et le plus utile.

JE ME PRÉSENTE = Je donne mon nom et celui de mon entreprise,

JE CONNAIS VOS PROBLÈMES = Vous êtes mon interlocuteur. Je connais votre profession, je connais vos problèmes, je ne m’adresse pas à vous par hasard.

MA SOLUTION = comme je connais vos problèmes, je peux vous proposer une solution pertinente qui va vous convenir, car elle résout votre problème.

LES ATOUTS POUR VOUS DE MA SOLUTION = ma solution vous fait bénéficier d’un certain nombre d’atouts. Ces atouts sont envisagés de votre point de vue et pas du mien. J’ai réfléchi à tous les avantages que cela vous apporte et je vous les énumère car vous n’y auriez pas pensé spontanément.

MA MÉTHODE = concrètement, voici comment cela se passe. vous me donnez telles et telles informations, je travaille de telle et telle manière. Voilà comment nous dialoguons, comment est livré le service, le délai classique est de tant de jours, la forme du service rendu,...

PRIX = voici  ma politique de prix, voici quelques exemples de prix pratiqués pour d’autres clients

AVEZ VOUS DES QUESTIONS ? = La conclusion. Je m’arrête de parler et maintenant je suis tout à votre écoute pour comprendre vos questions, et pour répondre aux objections.


Cette présentation ne dure que trois minutes, mais elle a permis à votre auditeur de bien comprendre tous les atouts d’une collaboration avec vous. Et s’il s’agit d’un journaliste ou d’un banquier, vous modifiez la phrase, “la solution pour mes clients est ….” “ mes clients bénéficient de tels et tels avantages”...

Source : teletravail.fr

vendredi 15 novembre 2013


 
 
Vous recherchez un lieu d'accueil en vallée de l'Ariège pour vos réunions professionnelles, vos séminaires d'entreprises, vos assemblées générales, vos conférences ... ? Nous vous proposons des services adaptés à vos besoins : petits-déjeuners, pauses gourmandes, buffets, plateau-repas, cocktails, reprographie, fax ... Salles modulables de 10 à 60 personnes. Parking. Matériel type vidéo projecteur, connexion WIFI ... inclus dans le tarif de location. Réservation sur simple appel téléphonique 05 61 69 00 09

Plus d'infos sur : info@ariege-expansion.com
Source : Ariège Expansion - 12 Novembre 2013

Découvrez les Tiers Lieux Ariégeois


ariege-eco.com

Mise à jour le 15/11/13
 
Vous recherchez un espace de travail ponctuel ou quelques jours par mois, en bureau privatif ou en espace partagé ? Vous êtes nomade, télétravailleur indépendant, salarié en télétravail ... ? Nos locaux à Verniolle, Lavelanet ou Saint-Lizier vous accueillent et vous proposent des services adaptés à vos besoins. Des équipements performants : bureau meublé, connexion Wifi, armoire de stockage, accès aux installations mutualisées (cafétéria, salle de réunion, parking ...) Nous vous proposons des forfaits sur mesure assortis de services optionnels type secrétariat, reprographies ... Réservation sur simple appel téléphonique au 05 61 69 00 09. Plus d'infos sur contact@teletravail-ariege-pyrenees.com


Source : Ariège Expansion- Annie Fachetti - 12 Novembre 2013

Les impayés

apce - Les impayés

Le retard de paiement des factures par les clients peut être à l'origine de difficultés de trésorerie. C'est la raison pour laquelle le chef d'entreprise doit rester vigilant en effectuant régulièrement un suivi de ses comptes clients.
De plus, les chances de paiement se réduisent avec le temps, il est vivement recommandé d'agir rapidement le cas échéant.
A noter : un chef d'entreprise doit toujours avoir à l'esprit ce petit calcul : si son résultat net représente 5 % de son chiffre d'affaires, en cas d'impayé, il devra vendre l'équivalent de 20 fois cet impayé pour le compenser !
Le montant de la dette, l'importance du client, la fréquence des relations commerciales avec celui-ci seront autant d'éléments à prendre en compte pour adapter la forme et le contenu des actions à mettre en oeuvre pour le recouvrement des créances impayées afin de garantir la poursuite de bonnes relations commerciales avec les clients retardataires.
Seules les actions en recouvrement les plus courantes sont présentées dans ce document.

   Recouvrement amiable des créances

  Lettre de relance
Le recours à une lettre de rappel est recommandé dès lors qu'un retard de paiement est constaté. Elle ne constitue cependant pas une étape préalable à la poursuite d'actions en recouvrement. Transmise par envoi simple et rédigée dans des termes courtois, elle permet parfois de connaître les raisons du paiement tardif et de pallier à un oubli d'un client sans l'offenser.
Il est conseillé d'adresser un ou deux courriers au maximum. En effet, la multiplicité des courriers de relance peut parfois démontrer un manque de crédibilité du créancier et s'avérer inefficace.
Parallèlement à cette démarche, il sera souhaitable de refuser de nouvelles commandes avec un client retardataire ou de lui imposer un paiement comptant.

  Mise en demeure de payer
Elle constitue une sommation de payer et permet souvent d'éviter un contentieux.
Aucune mention obligatoire n'est exigée. Toutefois, elle doit être rédigée dans des termes suffisamment clairs et formels permettant d'établir une véritable interpellation.
La mise en demeure peut être envoyée par le créancier en lettre recommandée avec accusé de réception ou être transmise par huissier. Cette dernière modalité peut avoir un effet psychologique important surtout si la mise en demeure est remise en mains propres.
Cette procédure présente également les avantages suivants :
- si un contentieux est engagé, elle sert de preuve de la mauvaise foi du débiteur,
- et, elle constitue le point de départ des intérêts de retard dus par le client retardataire.

  Droit de rétention
Il s'agit d'un moyen de pression efficace permettant au créancier de refuser de restituer au débiteur un bien ou un document qu'il détient tant qu'il n'a pas été payé. Ce droit peut être exercé sans effectuer, au préalable, d'autres démarches ou formalités.
Attention ! Un créancier qui exerce ce droit, ne peut pas vendre ou se servir du bien. Il doit, par ailleurs, en prendre soin. Le débiteur qui subit un préjudice du fait de la rétention d'un bien, peut saisir la justice en vue de le récupérer. Si le juge accorde la restitution du bien, le créancier peut dans certains cas être condamné à verser des dommages et intérêts.

 Recours à un cabinet de recouvrement
Des sociétés sont spécialisées dans le recouvrement de créances, parfois regroupées en fédération comme la FIGEC. Elles s'occupent alors des relances et des mises en demeure pour le compte de l'entreprise. Mais attention, cela a un coût, qu'il faut prendre en considération. Certaines d'entre elles ne prélèvent des honoraires qu'en cas de succès de la procédure de recouvrement, ce qui peut être une bonne solution.


  Recouvrement judiciaire des créances

  L'injonction de payer
Il s'agit d'une procédure de recouvrement judiciaire rapide et peu onéreuse (environ 38 euros) permettant d'obtenir un titre exécutoire sans avoir besoin de se faire assister d'un avocat.
Conditions
Il est possible de recourir à cette démarche si :
- la créance résulte d'un contrat et son montant est déterminé,
- la créance est établie par une facture, une traite, un billet à ordre ou une reconnaissance de dettes.
Tribunal compétent
Les démarches devront être effectuées auprès :
- du greffe du tribunal d'instance lorsque le débiteur n'est pas commerçant ou si la dette n'est pas de nature commerciale,
- du greffe du tribunal de commerce si le créancier et le débiteur sont commerçants ou si la dette est relative à un acte de commerce.
Le tribunal territorialement compétent est celui du lieu où le débiteur a son domicile.
Mise en oeuvre
Une demande écrite doit être adressée au greffe du tribunal compétent. Cette requête peut être établie à partir d'un formulaire type ou être établie sur papier libre. Dans ce dernier cas, la demande doit comporter obligatoirement les mentions suivantes :
- nom, prénom, domicile et profession des créanciers et débiteurs (pour une société : raison sociale, forme juridique, siège social),
- montant de la somme réclamée et origine de la créance.
La requête peut être transmise par lettre simple ou être remise en mains propres au greffe du tribunal.
Il est également possible de remplir le formulaire en ligne, d'y joindre les pièces justificatives numérisées et de signer par certificat électronique (Certigreffe, Digigreffe).
Dans tous les cas, la demande d'injonction de payer devra être accompagnée des documents justifiant la créance : devis, facture, bon de livraison, lettre de relance, mise en demeure, reconnaissance de dettes.
Procédure
En cas de rejet de la requête par le juge, le créancier ne bénéfice d'aucun recours. S'il entend poursuivre le recouvrement de sa créance, il doit alors assigner le débiteur en justice.
Si le juge accepte la requête, il remet une ordonnance portant injonction de payer. Le créancier a alors six mois pour faire signifier l'ordonnance, c'est-à-dire pour saisir un huissier en lui remettant une copie certifiée conforme de sa requête et de l'ordonnance rendue. L'huissier sera chargé de se rendre au domicile du débiteur pour l'avertir de cette décision.
Le débiteur a la possibilité de former opposition à l'ordonnance d'injonction de payer dans le mois suivant sa signification. L'opposition peut porter sur le bien-fondé de la créance ou la régularité de la procédure.
En l'absence d'opposition dans ce délai, le créancier peut demander au juge d'apposer sur l'ordonnance la formule exécutoire. En cas de non-paiement, une procédure de saisie pourra être mise en oeuvre par un huissier de justice.
Le délai d'opposition d'un mois doit être respecté en cas de saisie conservatoire.
Pour plus d'information, se reporter au site internet des greffes des tribunaux de commerce.
L'injonction de payer européenne (IPE)
Un décret du 19 décembre 2008 fixe la procédure d'injonction de payer européenne, applicable aux seuls litiges transfrontaliers (c'est-à-dire les litiges dans lesquels au moins une des parties a son domicile ou sa résidence habituelle dans un Etat membre de l'Union Européenne autre que l'Etat membre de la juridiction saisie).
Cette procédure peut être utilisée quel que soit le montant de la créance. Elle vise le recouvrement de créances contractuelles pécuniaires, liquides et exigibles à la date à laquelle la demande est introduite.
La compétence juridictionnelle pour délivrer une IPE est, en principe, celle de l'Etat membre où le défendeur a son domicile, ou son siège social pour les personnes morales.

Pour plus d'information, se reporter au site internet de la Commission européenne dédié à l'IPE.

  L'assignation en paiement
Cette procédure de droit commun permettant d'obtenir un titre exécutoire est plus longue et plus coûteuse. Les parties devront généralement être assistées d'un avocat.

Tribunal compétent
Le litige relève de la compétence :
- du tribunal d'instance (pour un litige d'un montant inférieur à 10 000 euros) ou du tribunal de grande instance (au-delà de 10 000 euros) lorsque le débiteur n'est pas commerçant ou si la dette n'est pas de nature commerciale,
- du tribunal de commerce si le créancier et le débiteur sont commerçants ou si la dette est relative à un acte de commerce.
Le tribunal territorialement compétent est en principe celui du lieu où le débiteur a son domicile. Toutefois, si la demande de paiement résulte de l'application d'un contrat, le créancier peut librement choisir de saisir :
- le tribunal du domicile du débiteur,
- le tribunal du lieu de livraison effective des marchandises,
- ou encore le tribunal du lieu d'exécution de la prestation de services.
A noter : une clause attributive de compétences insérée dans un contrat conclu entre commerçants permet de déroger aux règles de compétence territoriale.

Déroulement
La demande présentée devant le tribunal doit être formée par acte d'huissier assignant le défendeur à comparaître devant le tribunal à une date et à une heure déterminées.
Différentes issues sont possibles :
- soit le débiteur reconnaît sa dette, il est alors condamné à la payer et un échéancier peut être convenu,
- soit il conteste le bien-fondé de sa dette, il lui appartient alors d'apporter les éléments de preuve au juge afin que ce dernier puisse être en mesure de statuer.
Si le juge décide d'accorder un titre exécutoire, le créancier devra faire signifier celui-ci par un huissier de justice. A défaut d'obtention du paiement, le créancier peut :
- faire assigner le débiteur en redressement judiciaire,
- ou faire saisir et vendre, par un huissier, les biens du débiteur.
Pour les litiges allant jusqu'à 4 000 euros (à l'exception de ceux liés à un contrat de crédit à la consommation ou à un contrat de louage ou d'occupation d'immeuble), les entreprises (personnes physiques ou morales) peuvent saisir les juges de proximité, pour les contentieux civils mineurs. Leur intervention se fait en "dernier ressort", c'est-à-dire sans appel possible (seul un pourvoi en cassation est possible). La procédure est très simple : il faut envoyer une demande par lettre recommandée avec accusé de réception ou la remettre directement au greffe du tribunal concerné. Le secrétariat de la juridiction de proximité se charge d'informer le défendeur et de convoquer les parties en audience.

  L'assignation en référé-provision devant le tribunal
Cette procédure a pour but d'obtenir une provision sur les sommes dues.
L'entreprise doit adresser au débiteur, par huissier de justice, une assignation à comparaître devant le tribunal. Le juge peut ou non ordonner le versement d'une provision, en fonction des éléments de preuve dont il dispose, et demande au débiteur de préparer sa défense. Un débat contradictoire a ensuite lieu devant le tribunal.
Cette procédure est à conseiller lorsque le débiteur est au bord du dépôt de bilan.

  Une précaution qui peut s'avérer utile : s'assurer

L'assurance crédit peut permetre à l'entreprise de se prémunir contre le risque normal de perte de créances. 

Par ailleurs, de nombreuses compagnies d'assurances proposent des assurances "assistance juridique", qui peuvent, pour certaines, prendre en charge les frais de procédures en cas de conflit, et notamment d'impayés.
Le recours à une telle garantie est souvent recommandé aux créateurs d'entreprises, qui ne disposent que très rarement d'une assise financière suffisante pour prendre en charge ces frais.

5 services gratuits sans inscription pour échanger de gros fichiers




Fut un temps, partager de gros fichiers était un truc simple. On utilisait Megaupload et basta ! Aujourd'hui, pas mal de gens cherchent des solutions pour partager de gros fichiers aussi simplement qu'avec le défunt hébergeur. Heureusement pour nous, on peut toujours le faire. Voici 5 solutions qui vous permettront de partager des fichiers volumineux facilement et sans inscription.

Fichiers échanges
 Partage par e-mail 
Parfois (ok, souvent), on veut envoyer des fichiers volumineux à un ami ou un contact par e-mail. Voici 2 services entièrement gratuits et sans inscription qui vous permettront de le faire facilement.

Partage-fichiers
Voici un petit hébergeur de fichier assez étonnant ! Vous pouvez, sans aucune inscription, uploader un fichier de 600Mo.
Celui-ci sera après protégé par login et mot de passe et, selon vos désirs, vous pourrez enlever le mot de passe afin de créer un accès public aux données hébergées. Le fichier sera effacé au bout de 15 jours.

Autre avantage du service, on peut pas faire comme avec Yousendit et envoyer directement son fichier au correspondant visé.

 Partage par email

Gros fichiers

Le service se propose de vous faciliter l'envoi de e-mail en vous permettant d'associer à votre message jusqu'à 10 fichiers de 128Mo chacun, ce qui, l'air de rien fait quand même 1.28Go de données envoyées.
Par mesure de sécurité, le service vous empêchera de transférer des executables. Pensez à toujours compresser vos fichiers avant envoi afin de vous éviter tout désagrément !

Le site ne nécessite pas d'inscription et est intuitif.

Partage par courriel

Partage classique

Ici, l'objectif des services suivants est de vous permettre d'envoyer de très gros fichiers et de les partager ensuite publiquement ou non. On se retrouve en fait avec des sortes de Megaupload sans inscription et sans frais.

File Dropper

Pouvoir uploader un fichier de 5Go sans aucune inscription, voilà quelque chose de rare ! Le service est bien fait, simple et accessible à tous.

Vous envoyez votre fichier, vous récupérez le lien et c'est terminé ! Le fichier sera conservé tant qu'il sera téléchargé. Simple non ?

Partage fichier

1fichier

Autre service très intéressant, 1fichier permet d'envoyer jusqu'à 10Go sans aucune inscription et jusqu'à 3 fichiers simultanément. Le service est simple à utiliser.

Les fichiers sont conservés 60 jours sans téléchargement et en plus, vous bénéficiez d'un lien de suppression en plus du lien de téléchargement. Simple et efficace.
Partage données

Giga Size

Ici, ce n'est pas moins de 2 Go que vous pouvez échanger sans aucune inscription. Il vous suffit de cliquer sur upload et de mettre tous les fichiers que vous désirez échanger.

Le site est suffisamment intuitif pour qu'un non-anglophone s'en sorte sans problème. En plus, le site vous permet de protéger votre upload via un mot de passe.

Partager fichiers
  
Conclusion
Que vous vouliez envoyer de gros fichiers via e-mail ou tout simplement partager des données qui prennent de la place, ces 5 services devraient vous convenir, surtout que leur utilisation est à la fois simple, car il n'y a pas d'inscription, et effiicace, puisqu'on peut partager rapidement jusqu'à 5Go.
Pour ma part, lorsqu'il s'agit d'envoyer rapidement un e-mail avec des fichiers volumineux, Partage-fichiers est un service excellent. Par contre, si je désire partager des fichiers de taille réellement importante, je m'oriente souvent vers 1fichier ou FileDropper dont j'apprécie la simplicité.
J'espère que vous y trouverez votre compte !

Les 10 astuces pour éviter d'être pollué par vos e-mails professionnels


Mal utilisées, les messageries sont chronophages et sources de stress. Voici dix conseils pour minimiser dans votre entreprise les effets pervers engendrés par l'afflux ininterrompu d'e-mails.

Envoyer, recevoir, transférer un message, joindre un fichier... Autant de tâches qui nuisent à votre efficacité et à celle de vos collaborateurs. Selon une étude publiée en 2012 par l'éditeur de solutions logicielles Mindjet, 68 % des collaborateurs reçoivent jusqu'à 100 e-mails par jour. Un quart des courriers électroniques ne sont même pas lus ! Chaque année, la recherche d'informations coûte 1 855 € à l'entreprise par employé et représente 95 heures de travail perdues. "En résumé, le traitement des e-mails devient une source de stress pour un salarié sur deux. Les cadres créent de fausses réunions dans leur agenda pour s'allouer du temps au traitement des e-mails. C'est une tendance observée dans de nombreuses entreprises qui montre à quel point cette tâche quotidienne est chronophage", explique Jean-Paul Lugan, dirigeant de Lugan et Partners, institut de formation de managers. Voici dix astuces pour minimiser dans votre entreprise les effets pervers engendrés par le traitement des e-mails.
  • Choisissez le bon moment pour regarder votre messagerie électronique, le matin de préférence car certains e-mails requièrent de la concentration et un esprit d'analyse.
  • Déterminez une durée à ne pas dépasser dans le traitement des e-mails, dans l'idéal 45 minutes par jour.
  • Classez automatiquement vos courriels dès leur arrivée en fonction de l'expéditeur ou de l'objet par exemple. Ainsi lorsque vous recevez des e-mails dans votre boîte de réception, ils sont automatiquement redirigés en fonction de l'expéditeur dans le dossier partenaire, fournisseur, client ou salarié ou en fonction de l'objet dans la catégorie newsletter par exemple. Toujours dans une logique de classement des e-mails, vous pouvez prévoir un dossier "En attente" pour les documents et éléments à traiter plus tard, un répertoire "à relancer" ou encore un répertoire "À traiter" pour les e-mails urgents (lire l'encadré ci-dessous sur le paramétrage de votre messagerie).
  • Désactivez la notification automatique des messages arrivés (la fameuse fenêtre pop up qui s'ouvre à chaque nouvel e-mail) et les alertes sonores afin de ne plus être perturbé. "Le fait de sortir d'une tâche pour revenir sur une autre est chronophage et nuit à la productivité. Un salarié met 64 secondes pour reprendre le fil de sa pensée après avoir reçu un mail. La perte de concentration qu'occasionne la messagerie est donc importante", confie Jean-Paul Lugan.
  • Employez un style direct dans vos réponses. Pour gagner du temps, contentez-vous de rédiger vos e-mails en trois phrases.
  • Envoyez moins d'e-mails. Avez-vous réellement besoin de donner une suite aux réponses fermées. Si par exemple vous demandez à un collaborateur si tel dossier a été traité et qu'il répond par l'affirmative, il n'est pas nécessaire de répondre aux e-mails. "Faites-le savoir à vos salariés pour qu'ils ne considèrent pas ces non réponses comme un manque de cordialité", note Jean Paul Lugan.
  • Utilisez une plateforme collaborative de partage de l'information pour y déposer des fichiers. Les documents étant centralisés sur une plateforme en interne, vous n'aurez ainsi plus besoin d'envoyer des fichiers trop lourds par e-mail et vous ne perdrez plus de temps (vos salariés également) à rechercher les différents documents dans la messagerie.
  • Stoppez les e-mails de couverture, où tout le monde transfère des courriels à tout le monde afin de se déresponsabiliser. "Les salariés sont de plus en plus craintifs, et pour se couvrir distribuent des e-mails à n'importe qui. Un mail sur deux est aujourd'hui un e-mail de couverture", explique Jean Paul Lugan.
  • N'encouragez pas l'usage des e-mails professionnels à l'extérieur du bureau. "Sous la pression, trop de cadres traitent leurs messages le dimanche soir pour pouvoir avancer sur un dossier le lundi matin. Mais cette technique est contre-productive, car les salariés ont besoin d'une vraie coupure", explique Jean Paul Lugan.
  • Préférez le face à face aux e-mails. Pour lutter contre les dérives, vous pouvez vous inspirer de l'initiative menée chez Canon France. Une fois par trimestre, les 1 800 collaborateurs sont incités à une journée sans e-mail afin de privilégier les échanges en face à face.
Même imposée, la déconnexion ne suffit parfois pas. Charge à vous de généraliser dans votre entreprise ces bonnes pratiques ou de montrer l'exemple, en privilégiant par exemple les rendez-vous.

Comment paramétrer votre boîte e-mail ? Pour mettre en place un tri automatique de vos courriels, il faut d'abord créer les dossiers de classement dans le logiciel Outlook Express (les autres programmes fonctionnant souvent sur le même principe). Pour cela, dans le menu "Fichier", cliquez sur "Dossier", puis sur "Nouveau". Saisissez alors le nom du répertoire à créer ("Personnel", "Clients"...). Ensuite, dans le menu "Outils", cliquez sur "Règles de message", puis sur "Courrier". Une boîte de dialogue vous propose de créer des "Règles de courrier". Cliquez sur "Nouveau" avant de définir les règles de tri.

jeudi 7 novembre 2013

Parution dans La Dépêche du Midi - Ariège
Actualités

Verniolle. Sophie Brillu,

le pari de l'emploi en coopérative







Sophie Brillu, télésecrétaire, n'est ni intérimaire ni salariée d'un employeur : elle fait partie d'une coopérative, la Maison de l'initiative.
Sophie Brillu, télésecrétaire, n'est ni intérimaire ni salariée d'un employeur : elle fait partie d'une coopérative, la Maison de l'initiative.


Sophie Brillu est domiciliée à Verniolle. Son domicile, c’est un lieu double : celui de sa vie familiale et celui de sa vie professionnelle. Elle y exerce le métier de télésecrétaire : le secrétariat, la permanence téléphonique et la gestion d’agendas constituent le cœur de cette profession. Toutefois, il lui arrive aussi de se déplacer dans les locaux des entreprises clientes. Un métier pluriel que Sophie Brillu a choisi à la suite d’un licenciement, il y a plus de deux ans. Sautant ainsi le pas, elle a créé sa propre boîte, ProDesc Secrétariat indépendant. Consciente de sa rigueur et de sa capacité à travailler et à s’organiser en autonomie, elle n’a pas hésité longtemps à embrasser cette profession de télésecrétaire. Ses quinze ans d’expérience professionnelle l’ont également confortée dans ce choix.

Il faut dire aussi qu’elle a fait partie d’une couveuse d’entreprises qui lui a permis d’acquérir les bases de la création d’entreprise et du service aux entreprises. Puis, au bout d’un an, souhaitant développer son activité, elle a fait appel à la Maison de l’initiative, une coopérative d’activités. La SCOP - qui vient d’ouvrir une antenne en Ariège - lui a apporté les fondamentaux et les techniques de la comptabilité, de la communication et de la prospection. Aujourd’hui, grâce au soutien de la Maison de l’initiative, Sophie Brillu travaille avec des professionnels de tous les secteurs, pour des besoins ponctuels ou réguliers.
Pour elle, «cette collaboration de confiance permet aux entreprises de se recentrer sur leur cœur de métier et favorise ainsi leur croissance». Ce qu’elle espère évidemment, c’est que son activité se pérennise.
Dans son cas personnel, Sophie Brillu a su rebondir et repartir de l’avant. Une note d’espoir au regard du contexte socio-économique, en Ariège comme ailleurs.

Contact : Sophie Brillu, tél. 09 70 20 19 81.

À noter que l’inauguration de l’antenne départementale de la Maison de l’initiative aura lieu le lundi 18 novembre, à 16 heures, à la maison commune emploi et formation de Foix. Contact : Nicolas Danigo, tél. 06 75 47 31 39.

La Dépêche du Midi

mercredi 23 octobre 2013



Je trouve que c'est vraiment un super idée !

Un livret de 4 pages contenant vos 10 timbres autocollants à personnaliser et votre message.
Votre photo agrandie en sticker, incluse.
A offrir, à conserver pour tous les grands moments de la vie.

Source : La Poste

lundi 14 octobre 2013

Préserver le territoire grâce au télétravail

Suite à une enquête sur le télétravail, une formation gratuite est proposée mardi à Accous.

Pour les personnes ayant répondu à l’enquête, le télétravail présente de multiples avantages.

Mieux concilier vie privée et vie professionnelle, faire des économies de carburant et de stress en évitant les déplacements routiers, travailler à domicile ou près de chez soi… Pour la trentaine de personnes ayant répondu à l’enquête lancée par le Pays Oloron Haut-Béarn, les avantages du télétravail sont multiples.
Afin de promouvoir ce type de fonctionnement professionnel, susceptible de désenclaver des territoires isolés, la collectivité a décidé de proposer une formation sur le sujet.
Différents thèmes abordés
Elle aura lieu mardi, dans les locaux de la mairie d’Accous. « Elle est dispensée par notre partenaire Tiers-Lieux Travailler autrement en Aquitaine. Celui-ci gère notamment le “coworking” Pays basque à Bidart », explique Arnaud Dequidt, chargé de mission usages numériques et animateur du réseau des cyberbases du Haut-Béarn.
Comprendre les enjeux des mutations, clarifier les conditions de succès du travail en mobilité, connaître les méthodes efficaces en gestion du temps et se les approprier par le biais de mises en situation : l’ensemble de ces thèmes sera abordé au cours de cette formation gratuite qui se déroulera de 9 heures à 16 h 30. « C’est ouvert à tout le monde, à condition de s’inscrire préalablement », précise l’animateur.
« Garder les gens »
« Le télétravail est une manière de garder des gens sur un territoire. C’est donc un outil permettant de préserver la vie sur ce territoire », plaide quant à lui André Paillas, vice-président du Pays.
Toute personne appelée à travailler à distance de son employeur, ou tout dirigeant d’entreprise désireux de piloter un réseau d’employés à distance est donc invité à cette formation.
Renseignements et inscriptions au tél. : 05 59 39 55 96 ou par courriel : pays@oloron.hautbearn.fr ainsi que sur le site Internet www.hautbearn.fr
Oloron-Sainte-Marie · Accous

mardi 1 octobre 2013

Comment mettre de l’ordre dans ses courriels ?

Par : Fanny Samson | Le : 2013-08-23 13h00 
 
Votre boîte de réception contient plus de 20 courriels ? Vous êtes sans doute une secrétaire une accumulatrice de courriels. Voici comment mettre de l’ordre dans vos messages…
Certaines personnes accumulent les objets inutiles en grande quantité, que ce soit des boîtes qui accaparent votre maison ou encore de vieux journaux. Sans accumuler du «réel», peut-être que votre problème d’accumulation se situe plutôt…dans le monde virtuel.

Nombreux sont ceux qui ne font pas le ménage de leur boîte de réception et conservent tous leurs messages. Votre boîte de réception doit être vide. Votre boîte de courriels est l’endroit où votre courrier arrive, il n’est pas sensé y vivre !

Vous désirez reprendre le contrôle de vos courriels ? Le magazine Executive Secretary propose quatre étapes faciles pour y mettre de l’ordre :

1. Créer des dossiers

La première chose que vous devez faire est de créer des dossiers. Créez des dossiers pour chaque client, différents projets ou ministères. Utilisez une méthode de tri qui vous permet de mieux vous organiser.

Par exemple, vous pouvez créer un dossier «À faire», qui contient tous les courriels avec lesquels vous devez faire quelque chose. Ensuite, nommez en un «En attente» qui signifie que vous êtes en attente d’une réponse de la part de quelqu’un avant que vous puissiez poursuivre votre travail. Vous pouvez aussi nommer un dossier «Clients» où il y aura un dossier pour chacun des clients. Le but est de réduire la quantité de dossier afin que votre liste ne soit pas trop longue.

2. Créer des classements automatiques

Si vous utilisez Outlook, vous pouvez créer des classements automatiques, de sorte que selon l’objet du courriel, il se retrouvera automatique dans le bon dossier.

Si vous recevez par exemple un courriel qui a pour titre «Inscrivez-moi», il se retrouvera automatiquement dans le dossier «Inscription». Vous ne pouvez pas mieux vous retrouver !

Vous pouvez créer des classements automatiques à partir de sujets, de l’émetteur, du contenu ou d’autres informations. Vous pouvez également faire en sorte que chaque courriel reçu de votre patron soit automatiquement coloré. De cette façon, ses courriels attirent votre attention.

Prenez 15 minutes pour vous organiser et cela vous sauvera bien du temps !

3. Faire le ménage

Vous avez besoin de faire un énorme nettoyage de votre boîte courriels, de la même façon qu’on organise un grand ménage de notre maison.

-Créez un dossier que vous allez appeler «Ménage» ou quelque chose de semblable.

-Prenez chaque courriel de votre boîte de réception et transférez-le dans le dossier «Ménage». Vous ne les avez pas encore perdu. Ils sont toujours-là !

-Par la suite, transférer les messages qui se retrouvent dans «Ménage» dans le dossier approprié.

Travaillez toujours depuis les dossiers «À faire» ou «Ménage», jamais de votre boîte de réception. Pas plus d’une fois par heure, retournez à votre boîte pour transférer vos courriels dans le bon dossier.

4. Supprimer ses courriels

Même si vous avez réussi à organiser vos courriels, cela ne signifie pas qu’il faut tous les garder.

Peut-être que vous devez les archiver pour le travail, mais à la maison c’est inutile. Pensez également à vider vos messages envoyés, vous n’avez pas besoin de tous les garder.

Vous vous sentirez mieux et plus organisée avec une boîte de réception vide. Soyez une secrétaire organisée dans vos courriels…au lieu d’être une accumulatrice !

lundi 30 septembre 2013


Les entrepreneures ont du mal à couper le cordon avec leur entreprise


Par ,


Contrairement aux préjugés, les femmes entrepreneures sont plus confiantes pour le développement de leur business que leurs homologues masculins. En revanche, elles sont plus "workalcoholic" et ont du mal à déconnecter de leur entreprise.

Les entrepreneures ont du mal à couper le cordon avec leur entreprise

76 % des femmes entrepreneures considèrent que la situation de leur entreprise est stable ou en développement contre 66 % pour leurs homologues masculins. C'est l'un des résultats surprenants de la 2e édition du baromètre des femmes entrepreneures de la Caisse d'Epargne réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 670 entrepreneurs (403 femmes et 267 hommes) de moins de 10 salariés en activité depuis au moins trois ans. Cet optimisme féminin s'appuie sur le développement de leur chiffre d'affaires (93 %) et par l'étoffement de leur carnet de commandes (68 %). Pour développer leur entreprise, elles comptent davantage que les hommes sur la relation client (15 % contre 8 %) et la qualité (51 % contre 44 %). 

La difficulté de concilier vies professionnelle et familiale


La parité est tout de même atteinte face aux turpitudes de la conjoncture puisque les problèmes de rentabilité et les difficultés rencontrées sur leurs marchés affectent, à part égale, les entrepreneurs quel que soit leur sexe. En revanche, les hommes se plaignent davantage de soucis administratifs (44 % contre 29 %), là où les femmes affirment rencontrer plus d'inconvénients pour concilier vies familiale et professionnelle, à tel point que les contraintes de présence et d'horaires figurent en troisième position de leurs principales difficultés. Elles sont également plus nombreuses (58 % contre 50 %) à déclarer qu'elles " ne débranchent jamais complètement ".

vendredi 27 septembre 2013

 
4 ans que l'Ariège est présente sur le salon e-commerce Paris ! Chaque année, une petite visite s'impose pour appuyer la démarche de développement du secteur sur notre département qui rappelons le atteint plus de 10 millions d'euros de ventes en ligne pour une petite 40taine d'entreprises installées sur le département.
Le secteur est en développement depuis 2006 et l'agence accompagné les entreprises depuis lors.

Cette année, est une année charnière, le e-commerce a affronté la crise globalement en France et certains ont évoqué les problèmes de rentabilité des e-commerçants, leur difficulté à créér de la richesse et dégager des marges.

Plus d'infos sur : ariege-eco.com
Source : Eric Fourcaud - Ariège Expansion le 25 septembre 2013



Pourquoi participer à Graines de Boss ? Graines de Boss est devenu en dix ans un véritable TREMPLIN pour les entrepreneurs. Plus de 150 chefs d'entreprise reconnus accompagnent nos lauréats afin d'accélérer leur développement. Votre entreprise est en cours de création ou créée depuis moins de 5 ans ? Participez à Graines de Boss et augmentez vos chances de succès ! 


Source :  http://www.grainedeboss.fr/

Comment installer un bureau chez soi en 7 étapes ?

Le 27 septembre 2013 | par Romain Fusaro


La vie d’un télétravailleur, d’un entrepreneur ou d’un indépendant possède de multiples avantages pour la flexibilité et le cadre de vie. Voici sept conseils pour aménager un cadre de travail de qualité et être plus efficace.


Phase 1 : S’équiper en matériel de bureau

Aujourd’hui, la plupart des tâches se font via l’informatique. Pourtant, les stylos et les cahiers n’ont pas disparu des bureaux. En effet, ces fournitures de bureau permettent de se vider l’esprit et retourner à quelque chose de plus physique. Pour bien travailler, procurez vous un stylo bille, un cahier ou carnet, une bonne paire de ciseaux, une agrafeuse, un distributeur de Scotch, quelques blocs de Post-it et des surligneurs de couleur différentes (et qui passent à l’imprimante).
 

Phase 2 : Investir dans un beau bureau

Vous travaillez de chez vous, il est donc important que vous trouviez un joli votre bureau. Si vous êtes fan de design, investissez dans un bureau en bois de style scandinave. Si vous avez besoin de pas mal de rangement, privilégiez un bureau avec tiroir.
Ce bureau deviendra l’élément prédominant de votre espace de travail ; faites en sorte qu’il vous plaise et qu’il soit de bonne qualité !

Phase 3 : Choisir une chaise de qualité

La chaise est aussi très importante car vous allez probablement rester assis des heures dessus (sauf si vous bossez sur votre lit !). Choisissez donc une chaise ergonomique qui ne vous fera pas mal au dos, et surtout réglable selon votre taille.

Phase 4 : Opter pour une pièce éclairée

La lumière est très importante pour la vue, et aussi pour le moral. Choisissez donc une pièce de votre appartement ou maison, très éclairée. La lumière naturelle est bien sûr recommandée.
Si ce n’est pas le cas, installez un lampadaire qui éclaire toute la pièce et une lampe de bureau.

Phase 5 : Passer au combiné rétro pour téléphone

Si vous n’avez pas de téléphone fixe professionnel et que vous utilisez votre téléphone portable toute la journée, vous devez absolument prendre un accessoire qui vous donnera l’impression de téléphoner autrement.
Le combiné rétro est une très bonne solution, confortable, qui vous reposera et qui vous protègera de 99% des ondes téléphoniques.

Phase 6 : Brancher une imprimante scanner et fax

Optez pour une imprimante 3 en 1 de qualité. En tant qu’indépendant ou télétravailleur, votre scanner deviendra votre meilleur ami pour numériser des contrats (et les envoyer signés), des relevés d’identité bancaire (RIB) ou des factures.
Le fax est optionnel mais des milliers de société l’utilisent encore. Cela peut être utile. Cherchez sur Internet, une dizaine de comparateur d’imprimante de qualité sont disponibles.

Phase 7 : Décorer son bureau avec des éléments inspirants

Des murs blancs et un bureau tout vide, ça n’a jamais inspiré ou motivé quelqu’un. Donnez un peu de couleur à votre espace de travail en le décorant à votre image.
Vous avez plutôt l’âme d’un geek ? Choisissez-vous des éléments de décor un peu originaux comme des spaces invaders ou des personnages de jeu vidéo.
Vous êtes créatifs ? Installez-vous des affiches encadrées inspirantes !